Communication médicale

La téléconsultation : opportunité ou menace ?

October 12, 2022

DANS CET ARTICLE

Tout savoir sur la téléconsultation en 4 minutes !

La téléconsultation est définie par le code de la santé publique en son article L.6316-1 comme un acte « qui a pour objet de permettre à un professionnel médical de donner une consultation à distance à un patient. Un professionnel de santé peut être présent auprès du patient et, le cas échéant, assister le professionnel médical au cours de la téléconsultation.». Ce n’est donc, ni plus ni moins, qu’une consultation médicale “classique” réalisée à distance grâce à des appareils connectés disposant d’une webcam. Elle s’adresse donc aux professionnels de santé (médecins généralistes ou spécialistes, dermatologue, psychologue, cardiologue, gastroentérologue, ORL et bien d'autres) ainsi qu'aux patients.  

D’après l’ARS, La télémédecine (grande famille à laquelle appartient la téléconsultation) répond aux nouveaux enjeux auxquels fait face notre société :  

  • Le vieillissement de la population : Une réponse aux problèmes de mobilité des personnes âgées, présentant un handicap physique ou malades qui ne sont pas en mesure de se déplacer et une réduction du temps passé en salle d’attente
  • L’augmentation des maladies chroniques : aide à leur traitement via la réduction des délais de consultation de manière significative en plus de permettre une amélioration de la qualité des soins
  • L’errance médicale : endigue la baisse du renoncement au soin et à la dégradation de l’état de santé des patients  
  • L’évolution du nombre de soignants : une réponse aux déserts médicaux et aux engorgements des urgences des hôpitaux
  • La soutenabilité économique du système de santé

La téléconsultation répond à ces défis en facilitant l’accès de la population aux soins, en œuvrant pour l’autonomisation des patients grâce à la dématérialisation des échanges.  

Par ailleurs, la téléconsultation s’inscrit dans une démarche de pérennité du système de santé en maitrisant les dépenses grâce, notamment, à la limitation des transports sanitaires (coûteux et dangereux pour les patients) et à une meilleure coordination des soins entre médecine de ville et médecine hospitalière.  

La crise Covid a permis un essor de la télémédecine et plus particulièrement de la téléconsultation en permettant aux professionnels de santé le suivi à distance de nombreux patients tout en limitant le recours aux urgences (nombre de consultations vidéos multiplié par 100 pendant la crise Covid*).  

“Le contexte de crise sanitaire sans précédent lié à la pandémie de Covid-19 a montré la capacité de l’ensemble des acteurs de la santé à innover ensemble et a précipité l’adoption des solutions d’e-santé. “*

Dans ce cadre, la téléconsultation a démontré son utilité majeure pour le système de santé en offrant:

  • Un gain de temps pour praticiens et patients  
  • Un moyen de communication sécurisé et certifié  
  • Une amélioration de l’accès aux soins

La téléconsultation via ses nombreuses fonctionnalités permet aux patients et aux médecins d’interagir comme s’ils étaient réellement dans un cabinet médical.  

Qui peut bénéficier de la téléconsultation ?

La téléconsultation est destinée aux médecins généralistes comme spécialistes et à la population. Il suffit que les deux parties soient équipées d’une bonne connexion internet et d’un ordinateur avec webcam, smartphone ou tablette.  

Cette simplicité d’usage a largement contribué à faciliter les parcours de soin dans un contexte de tension sanitaire mais aussi à fiabiliser la décision médicale rendue.  

Par ailleurs, la spécialité médicale qui pratique le plus de téléconsultations reste la psychiatrie générale (avec 1 consultation sur 5 et 64 % des psychiatres qui s’y sont déjà essayés).**

La téléconsultation est-elle sécurisée ?

La vidéotransmission sécurisée est l’une des conditions indispensables à la prise en charge de la solution par l’assurance maladie. De plus, hormis le caractère distanciel cité précédemment, rien ne déroge à la consultation classique. Le secret médical est préservé ainsi que tous les impératifs à l’exercice de la médecine que ce soit :

  • La déontologie  
  • La protection des données de santé  
  • Le consentement du patient  

L’utilisation responsable des données de santé est la clé de voute de l’instauration de la télémédecine.  

La téléconsultation est-elle remboursée par l’assurance maladie ?

Mis en place dans le cadre de la pandémie depuis avril 2022, le remboursement à 100% par l’Assurance Maladie a pris fin depuis le 1er octobre 2022. Plusieurs conditions sont à remplir :  

  • Elle doit être réalisée dans le cadre du respect du parcours de soin (orientée initialement par le médecin traitant vers le médecin téléconsultant)
  • Elle doit être réalisée par un moyen de vidéotransmission sécurisée
  • Elle doit être finalisée par un compte-rendu inscrit dans le dossier patient  

Les dérogations au respect des conditions afin d’accord le remboursement de la téléconsultation sont les suivantes d’après l’assurance maladie :  

  • Pour l’accès aux spécialistes que l’on peut consulter directement (gynécologie, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie orale ou en chirurgie maxillo-faciale, psychiatrie ou neuropsychiatrie et pédiatrie) ;
  • Pour les patients mineurs âgés de moins de 16 ans ;
  • Pour les situations d’urgence ;
  • Pour les patients ne disposant pas de médecin traitant ou dont le médecin traitant est indisponible dans un délai compatible avec leur état de santé ;
  • Pour les détenus ;
  • Pour les personnes résidant en établissement pour personnes âgées dépendantes ou établissements accueillant ou accompagnant des personnes adultes handicapées, souvent éloignées de leur domicile initial.

Comment régler une téléconsultation ?

Les modes de paiement restent les mêmes que pour une consultation en face-à-face (virement bancaire, solution de paiement en ligne, chèque).  

La carte vitale est-elle obligatoire lors de téléconsultation ?

La carte vitale est obligatoire seulement lors de la première consultation avec le professionnel de santé.  

La téléconsultation permet-elle d'obtenir une ordonnance ?

La téléconsultation permet effectivement d'obtenir une ordonnance numérique, les médecins ayant l'autorisation d'en fournir à la suite d'un examen en ligne. Cette nouvelle méthode de prescription propose elle aussi des avantages considérables, notamment l'impossibilité de falsifier ce document et un gain de temps inestimable pour les pharmaciens. D'autre part, la seconde saisie informatique n'est alors plus nécessaire.

Pourquoi choisir Rofim comme solution de téléconsultation ?  (Et plus encore)

Module complémentaire des modules de téléexpertise et d’e-rcp de la plateforme, la téléconsultation Rofim s’adresse d’abord et avant tout comme un facilitateur pour les professionnels de santé utilisateurs. Elle met notamment en place des fonctionnalités clés :

  1. Des questionnaires sur mesure  

Éditez vos questionnaires en fonction de vos besoins afin de faciliter le diagnostic et de gagner en temps de qualité avec votre patient.

  1. Une solution interopérable  

Rofim est compatible avec l’ensemble des logiciels utilisés dans les organisations de santé. Cette interopérabilité permet de maîtriser les flux de données, sans double saisie, pour éviter les sources d’erreurs.

Pour unifier les données, Rofim embarque une prise en compte de l’ensemble des documents d’analyse et d’imagerie médicale.

  1. Une ordonnance simple  

Vous avez la possibilité de prescrire à votre patient un traitement adéquat via l’onglet consacré. Simple et rapide cette ordonnance numérique sera accessible dans l’espace utilisateur de votre patient.  

* Source : Rapport “e-santé: augmentons la dose” - Institut Montaigne / Juin 2020

**Source : Le quotidien du médecin, 10.09.2022

{{cta-blog-simple="/library"}}

À propos de Rofim

Rofim est une plateforme de télémédecine qui connecte les professionnels de santé à l’hôpital et en ville, pour faciliter le diagnostic et améliore la prise en charge des patients. Cet outil offre 4 modules principaux de diagnostic collaboratif dont : téléexpertise, téléconsultation, e-RCP et DCC.

up
Communication médicale

Vivre désormais au rythme des crises sanitaires

Lire l'article
Communication médicale

Les seuils minimaux d’activité pour la chirurgie des cancers : menace ou opportunité?

Lire l'article
Communication médicale

La téléconsultation : opportunité ou menace ?

Lire l'article